VILLA FRANCAISE

/ / / /
VILLA FRANCAISE

LE PROJET.

Un lieu. La maison existante, des années 80, est implantée au centre d’un terrain situé en contrebas de la route, permettant au visiteur de surplomber la propriété tout en ne la découvrant que partiellement grâce à la densité végétale existante. Notre première démarche a été d’exploiter cette configuration des lieux à travers le traitement d’un cheminement, qui permet d’accompagner le visiteur et de lui dévoiler les lieux progressivement sous forme de séquences visuelles. L’approche paysagère est pour nous fondamentale et intimement liée à l’architecture : elles se côtoient et s’enchevêtrent, s’enrichissent mutuellement et permettent de développer en nous des sentiments de bien-être. La limite intérieur/extérieur est un sujet qui nous passionne, tant dans l’art de vivre que dans la perception qu’elle suscite. Vivre en maison permet de se confronter quotidiennement à ce calme, cette nature environnante. Notre objectif était d’offrir à cette famille un petit écrin confortable niché dans un havre de paix.

Le contraste fait partie des lignes directrices de notre travail : le contraste des formes, des couleurs, des matières, de la lumière. Le premier contraste perceptible concerne la végétation. De par sa position, la maison scinde le terrain en 2 parties aux caractères très distincts : la partie haute du terrain au Nord est arborée de grands pins créant l’effet d’un sous-bois et dévoilant à travers le jeu des toitures les 3 séquences de la maison. Seule la séquence centrale s’ouvre à nous avec une pente de toiture inversée. Afin de renforcer ce sentiment, le parti architectural ayant guidé une grande partie du projet consiste en la création d’une ligne de force qui traverse la parcelle et la maison de part en part, et accompagne le visiteur dans sa découverte des lieux, jusqu’à la partie basse du jardin au Sud : une incroyable vue dégagée sur la ville et ses environs. Cette ligne de force s’exprimera sous différentes formes selon les séquences : un tapis minéral permet d’amorcer cette ligne sous forme de plateaux horizontaux décollés du sol, la rupture verticale par la façade d’entrée avec un jeu de proportions et de matériaux. A l’échelle du visiteur, cette façade s’impose comme un plein.

Or, lorsque la porte d’entrée se dérobe, interrompant ainsi la continuité du mur posé à sec, la seconde partie du paysage se dévoile à travers un cadrage exceptionnel sur l’extérieur. Le regard est guidé au fil de l’eau, du cœur de la maison à l’extrémité du bassin extérieur, en passant par le spa intérieur dans lequel se reflète le mur geopietra. Mais physiquement, le visiteur ne peut s’approcher de l’eau, la baie fixe le pousse curieusement à contourner cette trajectoire et à découvrir ainsi les volumes intérieurs de la maison. Le jeu des volumes et des matériaux accompagne le cheminement. L’impression que nous avons eue lors de notre première visite dans la maison fut un sentiment d’enfermement, malgré la présence de grandes baies donnant sur l’extérieur et sur la vue dégagée. Nous l’avons analysé comme étant lié à la forme intérieure du volume. Le plafond rampant offrait une très grande hauteur côté intérieur et très faible en façade. Le parti architectural fut alors de couper la maison en 2 et d’inverser le sens de la toiture, offrant ainsi une façade vitrée de 4 mètres de hauteur au Sud. A l’étage, nous avons pris le parti d’ouvrir la façade sur la vue en créant une grande tropézienne, incroyable belvédère niché au cœur de la maison.

Une rencontre. L’art de vivre des propriétaires est l’élément structurant d’un projet. Nous aimons accorder du temps à l’écoute des futurs occupants, l’analyse de leurs habitudes de vie, leurs goûts, leurs souhaits, leurs besoins. L’esquisse que nous élaborons émerge de la rencontre entre un lieu, les données du maître d’ouvrage et notre sensibilité. La relation humaine est pour nous fondamentale. Nous devons nous immiscer avec respect dans la vie des gens pour répondre aux mieux à leurs attentes, parfois inconscientes. L’aménagement intérieur des espaces de vie de cette maison illustre ce propos. Le souhait était de travailler la modularité de l’espace de vie attenant à la chambre maître, de façon à isoler certains espaces et de créer des volumes à géométrie variable selon l’occupation : une partie du salon peut être annexée à la suite de maître, le salon séjour peut être un volume très ouvert comme plus intime au coin de la cheminée. Ces variations sont possibles grâce à un ensemble de parois mobiles : portes pivots, portes coulissantes, parois de verre avec incrustation de textile. Un jeu de miroirs permet de renforcer à la fois les grands axes et la déstructuration de l’espace. Les murs en pierre qui, de l’extérieur, pénètrent dans l’appartement devaient être en parfaite harmonie avec le style intérieur de la maison.

Cela a été possible grâce à geopietra, qui permet de réaliser des maçonneries en pierre dans les formes et les couleurs souhaitées, belles à voir et d’une excellence technique garantie. La façade vitrée, composée de grands châssis coulissants, peut s’ouvrir sur une très large partie, rendant ainsi la limite intérieur/extérieur plus floue en période estivale. La façade est suspendue à une structure métallique en porte-à-faux constituée de poteaux croix, nerveux et élancés, déportés à l’intérieur de la maison. Cette ouverture est accompagnée d’une pergola bioclimatique à lames orientables, dont la structure a été revisitée par nos soins. Certains poteaux ont été supprimés grâce à la mise en place de tirants, rendant l’ossature plus aérienne et libérant ainsi l’espace terrasse. Cette notion de légèreté est pour nous une ligne directrice dans la mise en œuvre des matériaux que nous travaillons. La piscine extérieure a été étudiée dans cet esprit. L’effet margelles de piscine était à proscrire au profit de grandes dalles de pierre déstructurées en porte-à-faux sur l’eau. L’eau s’anime et s’écoule à l’extrémité du bassin en débordement, les pas japonais semblent flotter sur cette eau en mouvement. Il est toujours étonnant de constater la complexité des détails techniques des projets les plus épurés esthétiquement. La compréhension des matériaux, la maîtrise des assemblages, l’anticipation, la recherche technique, enrichissent nos projets au fil du temps.

Les matériaux. La matière. L’éclairage. La lumière. C’est l’association de ces éléments qui anime nos projets, qui leur donne vie. Ils sont essentiels dans la création d’ambiances, dans le ressenti que nous éprouvons à travers chaque espace de la maison. Le chaud, le froid, le lisse, le rugueux, le mat, le brillant. Le bois, la pierre, le béton, le métal, le verre, le textile. Tout est question de rapport et de proportions.

Arch. Julie e David Fleury

 

Julie Fleury Architecte - David Fleury Designer: www.juliefleuryarchitecte.fr

Photo by Studio Erick Saillet : www.studio-ericksaillet.com

 

Vous aimerez aussi : https://bit.ly/2t5rM2N